Etres ailleurs

Aussi perdu dans les méandres de la ville que dans le fil de ses pensées, l’être humain fuit tout contact sociétal. Il navigue entre les tours bétonnées comme entre les pierres tombales, creusant le sol de ses pas pressés. 

Un jour, la ville l’engloutira.

Aussi perdu dans les méandres de la ville que dans le fil de ses pensées, l’être humain fuit tout contact sociétal. Il navigue entre les tours bétonnées comme entre les pierres tombales, creusant le sol de ses pas pressés. 

Un jour, la ville l’engloutira.